• Biennale des lions 2014 : Lyon - Macao

       

       

     


    votre commentaire

  • votre commentaire
  •  

                      

                      

                   

                            

                  

     

                                       

     

                                       

     

                                                                         

     


    votre commentaire
  •                       

     

                                                          

     

     


    votre commentaire
  • Vente aux enchères du 30/05/2013 

    Habitat et Humanisme - Opération recyCLES pour les mal-logés.

    La cage aux oiseaux devient une maison minimaliste et miniaturisée pour recevoir un univers plus incarné. A l'intérieur un fragment de papier peint traditionnel à motifs d'oiseaux symbolise le logement dans ce qu'il a de confortable, de rassurant, de cosy. 
    D'autres oiseaux plus exotiques sous forme de timbres poste vont et viennent apportant par leurs plumages des tâches de couleurs. Un deuxième oiseau en tôle découpée leur tient compagnie, solide gardien de cet héritage en partie fantomatique, d'autres plus fragiles sous forme de découpage virevoltent et chantent - découpage dans des partitions de solfège - au gré des courants d'air ...
    De part et d'autre d'eux sont accrochés comme des "gris-gris", des trousseaux de clefs de personnages emblématiques (Gaston Chaissac - Freud - Boris Cyrulnik - Paul Auster - Picasso - Arman - Dali - Leonard de Vinci - Marcel Rufo - Proust - Agnès B - Niki de Saint Phalle - Haddock - Tintin et milou - Jacques Brel - Edward Hopper - Françoise Sagan - Coco Chanel - Marcel Duchamp - Gandhi - Abbé Pierre - Léo Ferré - Jean Louis Trintignant - Ken Follet - Georges Brassens ...).
    En écho à la cage et au beau milieu de celle-ci trône une deuxième cage à oiseaux représentant une gouache du peintre Magritte ("le thérapeute" 1937/ 1941).
    On peut aussi lire en s'approchant plus près de la présence virtuelle de nos contemporains, dont certains ont du, malgré la gloire, affronter aussi les aléas de la vie ... 

              

                                      


    votre commentaire

  • votre commentaire
  •  

    BellecourMania

    La place Bellecour est croquée à toutes les sauces …
    Haut lieu Lyonnais, place des défilés militaires et des rassemblements, place des exécutions sous la révolution, lieu de ralliement ou de rendez-vous amoureux, de manifestation politique, syndicale ou motarde, lieu d’animation associatif ... délaissée puis récemment restaurée au sud, elle reste en son centre dans un état indigne de son rang. Comme si ce roi sur son cheval méritait qu’on l’ignore … pourtant il est bien là, au cœur de LYON !
    C’est sans doute la variété de ses usages et de ses visages au fil des siècles qui ont inspiré l’Artiste Lyonnais Denis GAYDIER, à travers cette collection de 60 collages originaux.
    Bertrand GUYOT

    HENRI GUYOT SA / 15, rue Emile Zola F-69002 LYON
    tel 33(4) 72 56 50 90 / fax 33(4) 72 56 50 91
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     

          

          

          


    votre commentaire
  •    


    votre commentaire


  • votre commentaire
  •         

                 

    >>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>> 

                                   

              

                

    >>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>> 

                

        

            

        


    votre commentaire
  •  

     


    votre commentaire
  •    

     


    votre commentaire

  • votre commentaire
  •  

    " J'avoue, j'en ai bavé, pas vous, mon amour "

    - Serge Gainsbourg -

     

       

       

          

          

          

          

          

          

          

          

       

          

          

          

          

          

          

          

          

           

                                                                         

          

     

       

          

          

     

      

       

          

                

          

       

       

     


    votre commentaire
  • Platon et Beckett "rasent" Alexis Jenni (Goncourt 2012)

     


    votre commentaire
  •  

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    votre commentaire
  •  


    votre commentaire

  • votre commentaire
  •    15, rue Emile Zola - LYON 2

    diffuse une sélection de collages et de portraits.



    votre commentaire
  • les Vanités

    Thème incontournable dans la peinture du XVII siècle, puis oublié, les vanités reviennent insidieusement dans notre vie de tous les jours à travers la décoration et surtout la mode, vêtements, ceinturons et tatouages.

    Mais pas uniquement chez les bads boys, chez les riches bobos aussi, porté en bijou de plusieurs carats, le crâne est devenu "tendance" !

    Ce phénomène du "gothique chic" est très surprenant alors que le sujet de la mort dans nos sociétés occidentales est plus que jamais tabou, il inquiète plus qu'il ne fascine, sauf sous la forme d'une représentation édulcorée, désincarnée, provocante ou "décorante" à souhait, qui nous permet de dialoguer avec la "grande faucheuse", mais pour de faux !

    Depuis peu il est de bon ton de porter du "crâne" comme on porte de l'alpaga ou du cachemire, sa représentation est légion pour qui voudrait faire de la "provoc douce", à moins qu'inconsciemment chacun de nous tente d'apprivoiser, l'inapprivoisable, l'ennemie commun depuis la nuit des temps, celle qui nous hante, nous poursuit et gagne à tous les coups, même si vous avez un carré d'as ... la mort ! ... bien sûr.

    J'ai moi aussi, par imprégnation au marketing ambiant gouté au mystère des vanités, je vous en montre quelques unes, puissent-elles à leur tour vous donner l'envie d'avoir envie de vous poser la question, mort que me veux-tu ?


    votre commentaire
  •    

    "Comic Strip" de Denis Gaydier associé à "Birther Chair" de Cheryl Harper (Philadephie -USA)


    Polyptyque satirique

    Université des Arts de Philadelphie, en Pennsylvanie, Etats-Unis
    Septembre 9 - Octobre 13 - 2011
    Opposites Attract (Les 
    opposés s'attirent)



    votre commentaire
  •        


    votre commentaire
  •  
     
    Comme il se doit et pour respecter le rituel de l'édition, que celle-ci soit de papier ou plus virtuelle via vos ordinateurs. Mes remerciements vont tout particulièrement à mon frère Luc pour son travail de webmaster ou webmestre pour les puristes de la langue Française, également chaleureusement remerciée ici la Galerie L'Antilope pour son soutien permanent depuis 2000, ainsi qu'un quarteron d'amis fidèles qui "collent" à mon parcours, Bruno, Alain, Michel, Henri ...
    Enfin merci aussi aux colles allemandes Uhu et à leur merveilleux stick sans solvant et inodore !
     
     

    votre commentaire
  •       

            

            

            


    votre commentaire
  •             

                   

                

           


    votre commentaire
  •                                                   

    "En décembre 2005, selon le magazine britannique The New Scientist relatant une étude basée sur un logiciel de reconnaissance des émotions sur le visage, Mona Lisa était à 83 % heureuse, 9 % écœurée, 6 % craintive et 2 % en colère".  

                     


    votre commentaire
  •  

     

       


    votre commentaire
  •                

                   

                


    votre commentaire

  • Bonjour,

    donc un site ou la tentative d'en faire un, trop malhabile avec les arcanes des logiciels pré-formatés j'ai demandé à mon frère de s'y coller pendant que moi je reste à ma colle de pot, mes ciseaux et pinceaux ! Vous trouverez ci-après des images, la plupart faites de papiers recyclés qui pastichent un peu la chanson " les p'tits papiers " de Serge Gainsbourg (1965) ... qui donnerait en version détournée :

    " laisser parler 

       les petits papiers     

       papier journaux, 

       si belle typo, 

       papier r'cyclé, 

       ya qu'à coller, 

       vous en kifferez ! "  

     


    1971 - 1976 : Ecole des Beaux-Arts et Arts Industriels de Clermont-Ferrand.

    1976 : Diplôme National des Beaux-Arts - Section gravure - Atelier A.Brayer.

    1976 - 1978 : Ecole Nationale des Beaux-Arts de Lyon - Section illustration - Atelier B.Claverie.
     
    1979 - 1988 : Professeur de dessin - Lycée Robin - Vienne.
     
    1981 - 1995 : Co-fondateur de la société Mur' Art, spécialisée en communication urbaine et murs peints - Lyon.
     
    1992 - 1994 : Directeur artistique de la société Octopus, cabinet d'architecture et design - Lyon.
     
    1995 - 1996 : Responsable Rhône-Alpes et Suisse de la société Art Bloc, spécialisée en aménagement urbain - Lyon.
     
    1996 - 1998 : Chargé de développement au sein de la société Médicis, spécialisée en signalétique muséographique
    et communication à caractère événementiel - Lyon.
     
    1999 - 2004 : Collaborateur Sarl Henri Germain - décorateur (étoffes, soieries et tentures du XVIII siècle) - Lyon.
     
    2004 : Professeur d'Arts Plastiques - Collège Juif de Lyon - Villeurbanne.
     
    2004 : Professeur d'Arts Plastiques - Lycée Saint Vincent de Paul - Vienne.
     
    2005 - 2019 : Professeur d'Arts Plastiques - Institution St Joseph - Tassin.

     

    Eté 1973 et 1974 : Restauration de peintures murales du XVIII siècle - Château La Priat - 63.

    Eté 1976 : Etude de la peinture Française - Ecole du Louvre - Paris.

    Nov. 1993 - Fév. 1994 : Gwynedd-Mercy collège - USA.

     

     

    Toute l'iconographie de ce site [images, photos et textes] est un ©opyright, il n'est donc pas autorisé de les réutiliser sans l'accord préalable de D.GAYDIER [Loi n° 92-597 du 1er juillet 1992 du code de la propriété intellectuelle).

     

      


    votre commentaire
  •    

                   

             

          

                

     


    votre commentaire