• votre commentaire
  •  

    En prologue voici un extrait du livre "Le silence du corps" de Guido Ceronetti.

    "Au moyen du collage on a le plaisir de mettre en pièces des êtres humains, individus et foules, sans répandre une goutte de sang. C'est le meilleur succédané du crime. L'esprit de destruction se libère, se soulage et ce qui reste est agréable aux yeux, inodore, peut être conservé ou vendu."


    votre commentaire
  •  

     Collages st Jean

     rendez-vous sur le parvis               variation 2

    orage     parvis aux palmiers     rouault hommage

    sanglante chevauchée     triste kermesse la vie!     mercedes-benz 300

    chaos extrême     incognito     faux souvenirs de freud

    vanité 2     mimétisme

    bleu-blanc-rouge     chaos à st jean     variation 1

    variation 3     variation 4     vertige


    votre commentaire
  •  

              

              

              

              

              

              

              

              


    votre commentaire

  • votre commentaire
  •  

    Je vous livre une assertion de l'écrivaine Christine Angot à propos de l'emprunt des images quel qu'il soit, de ce que l'on en fait et de cette deuxième vie, de cette autre lecture donnée par "l'emprunteur" qui à force de manipulations, amputation, extension, cadrage, ajout, déformation, grossissement, lui confère un nouveau statut. Comme les objets recyclés de Picasso qui gardent leur force et leur couleur intrinsèque, mais qui associés à d'autres objets perdent leur sens premier pour nous livrer un autre univers jusqu'à présent ignoré, c'est cette alchimie là qui me passionne ! Denis Gaydier.

    "Les historiens emploient à propos du Pop'art le terme de décontextualisation, Lichtenstein par exemple, quand il prend dans une bande dessinée une vignette et qu'il l'isole, il la sort du scénario, de la vision commune, rédigée pour plaire et mentir, prête à être consommer par l'appétit social et il la travaille seule, jusqu'à la nourrir de sa spécificité, de son unicité, de l'indivualité du personnage, jusqu'à lui rendre son humanité, le reste du temps broyée par les nécessités de l'histoire globale" Christine Angot (le Monde du 14 -01-2011).


    votre commentaire

  • votre commentaire
  •  

    - Tintin parait soucieux, oui mais pour quelle raison ?

          

     

         


    votre commentaire
  • Fausses routes fatales

        

            

     

     


    votre commentaire
  • 14 janvier 2015

     

     


    votre commentaire
  •  

    JOYEUX NOEL !!

     

     


    votre commentaire
  • - Une corrida avec 3 éléments : un toréador, un taureau, une muléta. Prenez partie dans ce face à face ...

                   

                   

                   

                   

            

    Picasso, la mort du toréro en 1933


    votre commentaire
  • - En référence au tableau "triple autoportrait" de Norman Rockwell, faites votre portrait dans un esprit analogue ...

                       

                       

                  

    Triple autoportrait du peintre illustrateur Norman Rockwell (1894 - 1978)


    votre commentaire
  • - Architecture et urbanisme : à partir de ce petit fragment de ville vous en inventez la suite ...

                    

            

                    

                    

                    


    votre commentaire
  • - Le métro aux heures de pointe ! ... La cohue, une foule bigarrée ... (1 technique par personnage)

                    

                    

            

            

    Le kiosque (1973) du peintre Gérard Fromanger


    votre commentaire
  • - Une production libre "all over" !

                      

                   

                     

                   

            

    Le peintre Jackson Pollock (1912 - 1956)


    votre commentaire
  •  

                  

           

                 

    Oeuvre de l'artiste Erro (né en 1939 - Island)        Dessin : Obritz (Figaro Santé)                                   Andy Warhol (1981)

      


    votre commentaire
  •  

                            

                        

                        

                        

                        

                        

                        

                        

                        

                        L'artiste Liu Bolin (né en 1973 dans la province de Shandong - Chine) 

     

    - Faites vivre cette nature morte

        

        

        

        

      

    Lucian Freud (1922 Berlin / 2011 Londres)


    votre commentaire
  • - Faites de la lumière avec du noir

            

               

                   

    - Une vue d'avion en couleur

                   

             

     

    - Panneaux d'interdiction en milieu scolaire

                   

             

     

    - Le graphisme d'un sac - Donnez lui une identité

                

                

     

    - Michel Ange et/ou Maillol - Détournement, transformation

                

     

                   

       

     

    - Un dinosaure écrase la ville - 2D ou 3D

                   

             

     

    - Mettre en scène un indien - un canyon - une construction en surplomb (référence : "Skywalk" USA - architecte David Jin)  

                   

     

    - Ombre portée du cycliste (n/b) avec déformation

                

       

                   

          

     

    - Autoportraits en papiers déchirés

                   

     

    - Portrait de Rembrandt (mise aux carreaux) puis vous le rendez contemporain

                   

             

     

    - Une sdb avec un rideau, une douchette et un visage

             

     


    votre commentaire
  •   

          


    votre commentaire

  • votre commentaire
  • Biennale des lions 2014 : Lyon - Macao

       

       

     


    votre commentaire

  • votre commentaire
  •  

               

                      

                       

                  

                  

                  

                  

     

                                       

     

                                       

     

                                                                         

     


    votre commentaire
  •                       

     

                                                          

     

     


    votre commentaire
  • Vente aux enchères du 30/05/2013 

    Habitat et Humanisme - Opération recyCLES pour les mal-logés.

    La cage aux oiseaux devient une maison minimaliste et miniaturisée pour recevoir un univers plus incarné. A l'intérieur un fragment de papier peint traditionnel à motifs d'oiseaux symbolise le logement dans ce qu'il a de confortable, de rassurant, de cosy. 
    D'autres oiseaux plus exotiques sous forme de timbres poste vont et viennent apportant par leurs plumages des tâches de couleurs. Un deuxième oiseau en tôle découpée leur tient compagnie, solide gardien de cet héritage en partie fantomatique, d'autres plus fragiles sous forme de découpage virevoltent et chantent - découpage dans des partitions de solfège - au gré des courants d'air ...
    De part et d'autre d'eux sont accrochés comme des "gris-gris", des trousseaux de clefs de personnages emblématiques (Gaston Chaissac - Freud - Boris Cyrulnik - Paul Auster - Picasso - Arman - Dali - Leonard de Vinci - Marcel Rufo - Proust - Agnès B - Niki de Saint Phalle - Haddock - Tintin et milou - Jacques Brel - Edward Hopper - Françoise Sagan - Coco Chanel - Marcel Duchamp - Gandhi - Abbé Pierre - Léo Ferré - Jean Louis Trintignant - Ken Follet - Georges Brassens ...).
    En écho à la cage et au beau milieu de celle-ci trône une deuxième cage à oiseaux représentant une gouache du peintre Magritte ("le thérapeute" 1937/ 1941).
    On peut aussi lire en s'approchant plus près de la présence virtuelle de nos contemporains, dont certains ont du, malgré la gloire, affronter aussi les aléas de la vie ... 

                       


    votre commentaire

  • votre commentaire
  •  

    BellecourMania

    La place Bellecour est croquée à toutes les sauces …
    Haut lieu Lyonnais, place des défilés militaires et des rassemblements, place des exécutions sous la révolution, lieu de ralliement ou de rendez-vous amoureux, de manifestation politique, syndicale ou motarde, lieu d’animation associatif ... délaissée puis récemment restaurée au sud, elle reste en son centre dans un état indigne de son rang. Comme si ce roi sur son cheval méritait qu’on l’ignore … pourtant il est bien là, au cœur de LYON !
    C’est sans doute la variété de ses usages et de ses visages au fil des siècles qui ont inspiré l’Artiste Lyonnais Denis GAYDIER, à travers cette collection de 60 collages originaux.
    Bertrand GUYOT

    HENRI GUYOT SA / 15, rue Emile Zola F-69002 LYON
    tel 33(4) 72 56 50 90 / fax 33(4) 72 56 50 91
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     

          

          

          


    votre commentaire
  •    


    votre commentaire